La pollution mentale et émotionnelle est-elle une fatalité ?